Anna Mika, OAKland Group

En France, les entreprises imposables sur le revenu sont de véritables atouts pour les écoles. La taxe d’apprentissage versée par ces entreprises, contribue au financement des écoles, et ce, grâce aux bureaux ou associations d’alumni qui maintiennent le lien entre les anciens diplômés et les écoles.

Taxe d’apprentissage, qu’est-ce que c’est ? 

Toute entreprise soumise à l’impôt sur le revenu de plus d’un salarié, et dont le siège est en France, se doit de verser une taxe d’apprentissage. Cette dernière représente 0,68% de la masse salariale.

Cette taxe doit être reversée, à hauteur de 87%, à l’OPCO (Opérateur de Compétence), puis à l’URSSAF à partir de 2022. Cependant, les entreprises ont la possibilité de reverser les 13% restants à l’école ou la formation de leur choix.

En effet, l’objectif premier de la réversion de ces taxes, est le financement des formations en apprentissage, mais aussi le financement des formations technologiques et professionnelles de l’entreprise.

Les alumni, une opportunité pour les taxes ?

Nous pouvons effectivement nous poser la question surtout quand l’alumni, en tant qu’ancien diplômé de l’école, joue un véritable rôle d’ambassadeur. D’autre part, il ne faut pas oublier que c’est aussi une personne professionnellement active qui devient donc un lien direct entre les entreprises et les écoles.

De plus, certains anciens diplômés peuvent occuper des fonctions décisionnaires dans l’entreprise. Ces alumni détiennent ainsi un rôle clé dans la prise de décision du versement de la taxe d’apprentissage ; une grande aide pour l’école.

En admettant que l’ancien diplômé ait vécu une bonne expérience au sein de son école, celui-ci sera plus à même de la soutenir, en veillant à ce que la taxe d’apprentissage profite en premier lieu à son école.

Un levier pour les écoles :

Les taxes d’apprentissage sont assurément un soutien pour les écoles. En bénéficiant de cette taxe, les écoles tirent parti d’une aide qui leur permet d’investir et d’améliorer leurs formations.

La taxe d’apprentissage est un moyen d’assurer l’emploi des étudiants, de favoriser l’innovation pédagogique et de soutenir financièrement l’école et ses professeurs.

De plus, avec l’aide de ces taxes, les écoles ont la possibilité de mettre en place de nouveaux cursus, notamment en alternance. Ces formations offrent aux écoles un revenu supplémentaire du fait que les entreprises soient également dans l’obligation de les financer.

Tout cela n’est possible qu’à partir du moment où les bureaux d’alumni, qui ont pour mission de maintenir un lien constant et pertinent entre les alumni et l’école, disposent d’une base de données riche et exploitable.

Par conséquent, si les écoles souhaitent être en contact avec un maximum d’alumni, il y a un réel intérêt pour les bureaux et associations d’avoir une base de données à jour et complète.

 

 

 

 

 

 

Share this post